Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de alconancy54
  • Le blog de alconancy54
  • : Depuis 1989, les membres de l’ALCO (Association Lorraine de la Collection Originale) échangent des informations, des idées et des objets.
  • Contact

Recherche

17 février 2014 1 17 /02 /février /2014 05:32

ENTRE LA VITOLPHILIE et la philuménie, il y a des affinités électives : celles qui rapprochent les collectionneurs de bagues de cigare de ceux qui s’intéressent aux boîtes d’allumettes.

JP-GuizotJean-Paul Guizot, directeur régional dans la grande distribution, avant de prendre sa retraite, a poursuivi la collection de boîtes d’allumettes commencée par son fils. Il possède une boîte de 1856, du tout début des allumettes à friction. Des réceptacles très colorés, souvent recouverts de chromos, mais pour lesquels on a fait appel à de grands artistes comme Grandville ou Daumier. Jean-Paul Guizot présente aussi l’ancêtre de la torche électrique : une boîte avec une encoche sur le dessus pour y placer une bougie avec grattoir qui mettait cinq minutes à se consumer. Il y a deux ans, Jean-Paul Guizot et son épouse Danielle ont débuté une collection de calendriers donnés aux pharmaciens à partir de 1898. Leur collection est complète jusqu’en 1953. Ils se sont concentrés sur les calendriers de Vittel, parce qu’ils s’étaient intéressés au thermalisme, avant d’entamer cette collection. « Le graphisme des supports est très beau », souligne Mme Guizot pour ajouter un second motif à ce choix. Les collections des Guizot peuvent se ranger dans des boîtes ; celle de Robert Hirtzler, 77 ans, employé de bureau retraité de Nancy, est plus encombrante. Il s’intéresse à tout ce qui touche à la vie du rail.

La vie du rail

Une passion qui remonte à son adolescence, quand il allait admirer les 120 locomotives à vapeur, rangées à la rotonde de la rue Gabriel-Mouilleron, autrefois rue de l’Etang. Depuis 40 ans, il récupère, dans les brocantes et les vide-greniers, des lanternes de locomotive. Il admire le travail de ferblantier sur ces vieux modèles dont son plus ancien date d’avant 1900, à l’époque de la compagnie de l’Est. Il a rassemblé de nombreux documents et cartes postales, ainsi que des guides touristiques d’une époque où l’on voyageait essentiellement en train. « On m’a donné des cartes de service et des clous de traverse », précise le collectionneur qui présente également une sacoche de visiteur de wagons. Celui-ci avait pour mission d’inspecter toutes les voitures et de coller des étiquettes pour signaler les anomalies. La sacoche contient également un marteau pour « faire sonner » les roues, afin de vérifier s’il n’y avait pas de fêlure dans le métal.

« C’est un sujet très vaste », conclut le collectionneur, comme pour dire qu’il n’a pas encore atteint le butoir de fin de voie.

Mais ceux qui collectionnent les figures de Mickey, de Babar et autres personnages ayant bercé leur enfance n’ont pas davantage fait le tour de la question, tant qu’ils ont un nouveau modèle à convoiter.

 

Didier HEMARDINQUER

Partager cet article

Repost 0
Published by alconancy54 - dans Infos
commenter cet article

commentaires