Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de alconancy54
  • Le blog de alconancy54
  • : Depuis 1989, les membres de l’ALCO (Association Lorraine de la Collection Originale) échangent des informations, des idées et des objets.
  • Contact

Recherche

26 novembre 2013 2 26 /11 /novembre /2013 05:29

Info est Républicain du 25 novembre 2013

ANIMATION - AU SALON DE LA COLLECTION ORIGINALE À LA MJC BAZIN, ON TROUVE VRAIMENT DE TOUT

photo-fred-mercenier-alco

Photo Fred MERCENIER

L y a bien sûr les collectionneurs d’épinglettes, de timbres, de monnaies, de boîtes de bergamotes, de fèves, de muselets de champagne. Ils font partie des tradis. Mais, dans le monde de la collection, on trouve vraiment de tout et l’association lorraine de la collection originale porte bien son nom, puisque, parmi ses membres, figurent des « amasseurs » de boîtes de bouillon Maggi, comme Michèle Léonard ou de fers à friser, comme Philippe Poirel

La première l’avoue : « La collection, c’est déjà une maladie. Pourquoi ajoute-t-on un objet au premier ? Au début, on vous en offre un et le virus se répand. On parcourt les vide-greniers et les brocantes : c’est une passion, un but. » Michèle Léonard n’a pourtant rien d’une « douce écervelée ». Elle est contrôleur des finances publiques.

De la taille d’un dé

Elle a commencé à collectionner les stylos publicitaires, puis les boîtes d’allumettes et, depuis 5 ans, elle s’intéresse aux boîtes métalliques de bouillon Maggi, ce bouillon inventé par Julius Maggi, en 1896, pour relever les sauces et préparer un court-bouillon.

 Chaque année, elle attend, avec impatience, la sortie du nouveau modèle de boîte métallique qui fait l’objet d’un concours. Les supermarchés sont aussitôt dévalisés. La collectionneuse reconnaît que ça fait deux ans qu’elle n’en a pas trouvées. Son trésor est une boîte miniature publicitaire en carton, de la taille d’un dé. Pour présenter ses collections et ne pas les laisser dans des cartons, Michèle Léonard a dû changer de maison. Pour Philippe Poirel qui travaille dans l’imprimerie, l’idée de collectionner les fers à friser lui est venue après le décès de son père, apprenti coiffeur dans les années 30 mais qui a finalement travaillé à l’usine, parce que c’était mieux payé. « C’était lui qui nous coupait les cheveux. » Philippe Poirel collectionne tout le matériel de coiffure, de la tondeuse, en passant par les fers à papillotes. Il y a l’Ondul vit’ dont la réclame assure qu’il ondule bien, les fers Marcel inventés en 1872. Le collectionneur est fier de son « Superondul » à brancher sur le plafonnier de la cuisine. La publicité de l’époque recommandait « de faire des shampoings au moins une fois tous les mois car les cheveux seront plus beaux, plus abondants et l’ondulation plus durable. » Le collectionneur tient même un blog où il raconte l’histoire du coiffeur barbier.

Il suffit de consulter ricate54.blogspot.com

Un quart de siècle

Comme chaque année, depuis 17 ans, ce salon attire entre 350 et 400 visiteurs. Président, depuis un an, de l’association lorraine de la collection originale, Bernard Noto, lui-même collectionneur de tout ce qui touche aux PTT et aux brasseries de Champigneulles, prépare la célébration des 25 ans de l’association qui se déroulera, les 15 et 16 février prochains, à la salle Gentilly.

 

Didier HEMARDINQUER

Partager cet article

Repost 0
Published by alconancy54 - dans Infos
commenter cet article

commentaires