Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de alconancy54
  • Le blog de alconancy54
  • : Depuis 1989, les membres de l’ALCO (Association Lorraine de la Collection Originale) échangent des informations, des idées et des objets.
  • Contact

Recherche

24 novembre 2014 1 24 /11 /novembre /2014 06:24

Rares sont les collectionneurs à n’avoir qu’une seule collection. « La plupart en ont au moins deux. Les gens qui ne collectionnent qu’une chose ne sont pas nombreux ici. On s’intéresse à un sujet, puis à un autre, et ça vient comme ça… » confie Bernard Noto, au milieu de la cinquantaine d’exposants venus échanger ou vendre des éléments de leurs collections, hier, à la MJC Henri Bazin.

« Moi j’ai toujours aimé les vieilles choses qui ont une histoire, qui en racontent une. Avec le désir de les conserver. C’est un besoin, une passion », poursuit le président de l’association lorraine de la collection originale, organisatrice de la manifestation.

ALCO-EST-02

Des histoires incroyables

Bandes dessinées, timbres, cartes postales, figurines, santons, médailles, savonnettes, flacons factices, pièces de monnaie, instruments de barbier, capsules de bouteilles de champagne, pin’s, petits Mickey, boîtes de bergamote, balances, briquets, fèves, poinçons. La liste est loin d’être exhaustive.

ALCO-EST-vo

Parmi la collection la plus originale, voire la plus insolite, peut-être celle de Catherine Crehange. Des grenouilles. Mais n’importe quelles grenouilles. « Je collectionne des grenouilles en toutes matières venues du monde entier. Je fais de la géographie avec mes grenouilles, parce qu’elles sont de telle ou telle forme suivant leurs pays de provenance. Chez les Indiens d’Amérique, elles sont liées au mythe de la création du monde… »

Et de raconter qu’en Afrique, en Namibie, on peut acheter des porte-monnaie en peaux sèches « qui ne sont pas mortes ! Si vous les mouillez, elles revivent. Elles viennent du désert le plus sec du monde, elles ne vivent que trois jours en 60 ans ; le reste du temps, elles sont dans cet état végétatif… »

De stand en stand, les histoires sont différentes. « Je collectionnais les capsules récupérées sur des bouteilles de champagne jusqu’à ce que je découvre que des vignerons vendent au détail des capsules n’ayant jamais été mises sur des bouteilles. Alors j’ai arrêté », confie Dominique, venue écouler sa collection.

Elle en a commencé une autre, les presse-papiers.

ALCO-EST-01

Philippe MERCIER

ER édition du 24 novembre 2014

Partager cet article

Repost 0
Published by alconancy54 - dans articles
commenter cet article

commentaires