Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de alconancy54
  • : Depuis 1989, les membres de l’ALCO (Association Lorraine de la Collection Originale) échangent des informations, des idées et des objets.
  • Contact

Recherche

19 février 2015 4 19 /02 /février /2015 04:11

foumi1

LOISIRS - GRAND SALON DE L’ALCO CE WEEK-END SALLE GENTILLY


"COLLECTIONNITE AIGUË"

attendues-ce-week-end-photo-erJe, tu, il collectionne. C’est grave docteur ? En tout cas, c’est marrant. Même pour un collectionnophobe à tout crin (barbarisme de notre cru).Ils seront 75 ce week-end à envahir la salle Gentilly pour proposer bourses et échanges d’objets.

 28 dévoileront une partie de leur trésor. Anniversaire de la Grande Guerre oblige, 14-18 sera à l’honneur. Il y aura par exemple la maquette du wagon de l’Armistice ou celle d’une reconstitution d’un combat de tranchées, avec figurines et véhicules…

Un uniforme complet de soldat et tout son barda seront présentés. Ainsi que des lanternes de tranchées et l’attirail du barbier. Bernard Nato, président de l’ALCO, l’association organisatrice, viendra lui avec quelques pièces des Postes et Télégraphe de l’époque.

« On essaie toujours d’intéresser le plus grand nombre. C’est un tel plaisir de recevoir notre public », justifie-t-il. Car attention, un collectionneur qui se respecte veut faire partager son engouement. Et pourquoi pas, transmettre un peu de la grande Histoire en parlant de la petite. Il est rare qu’un passionné ne délivre pas mille et une anecdotes sur ses objets fétiches.

Barbibul et Barbabelle

Ceci dit, il y aura aussi des choses plus légères. Zoé par exemple devrait être présente avec sa collection de Barbapapa, ces personnages en forme de poire tirés de livres pour enfants des années 70.

Les amateurs eux, pourront étoffer leurs collections de matériels brassicoles (verres, chopes), de cartes postales, de vieux jouets, de pins, de capsules de champagne et autres objets plus improbables.

Il y a deux ans, un exposant de Gripport était là avec ses thermomètres glacoïdes (en carton glacé). Mais évoquait tout aussi bien son penchant pour les sacs vomitoires de compagnies aériennes dont il s’était récemment entiché. « Ça me permet de voyager sans bouger », justifiait-il.

Champion du monde de la collection, l’homme expliquait être polyvalent dans la manie. Placomusophile, il était à la tête d’un échantillonnage de 4.000 capsules de champagne, toutes accrochées dans son entrée. Trouvant son goût trop commun, il avait ensuite jeté son dévolu sur les coccinelles, les tickets de concert, les tickets de bus du monde entier et les disques de stationnement cartonnés… Un cas d’espèce à lui tout seul !

Je, tu, il collectionne à Gentilly ce week-end. C’est grave docteur ? En tout cas, c’est marrant. Même pour le collectionnophobe (barbarisme de notre cru). La preuve, le salon de l’ALCO

26e salon de l’ALCO, salle des fêtes de Gentilly, samedi, de 14 h à 18 h, dimanche de 9 h à 18 h. Entrée : 2 €, gratuit pour les moins de 12 ans.

V.R.

Partager cet article
Repost0
13 février 2015 5 13 /02 /février /2015 08:12

foumi1

Mesdames, Messieurs,

Suite à une erreur de publication dans le 54mag+ de cette semaine, veuillez noter que notre salon des collectionneurs se tiendra bien le :

Samedi 21 février 2015 de 14 heures à 18 heures et le dimanche 22 février de 9 heures à 18 heures

 

Le web-master de l' A.L.C.O..

ACTICLE-MAG


alco2015

Partager cet article
Repost0
11 février 2015 3 11 /02 /février /2015 09:49

salle-des-fetes-de-gentilly-photo-er L’Association lorraine de la collection originale (ALCO) organise son 26e salon des collectionneurs à la Salle des Fêtes de Gentilly, ce samedi 21 février de 14 à 18 h et dimanche 22 février, de 9 h à 18 h.

Ce salon rassemblera 75 participants qui exposeront, échangeront ou proposeront à la vente des objets de collections sur des thèmes variés.

Vingt-huit expositions sous vitrines et sur tables sont à découvrir dont quatre vitrines sur la guerre de 14/18. Il y aura également une exposition sur le coiffeur d’hier à aujourd’hui, les plaques de locomotives, les lanternes et objets de chemins de fer. Ainsi qu’une exposition de pipes en écume, fume-cigarette, jeux de cartes publicitaires, jeux de société ORTF et Interlude, Barbapapa, accroche sacs et puzzle en bois, jouets anciens en rapport avec le téléphone et la poste, bols, Coca Cola, chaussures miniatures, Tout sur la Lorraine, boîtes d’allumettes, minéraux, règles plates et stylos publicitaires…

Salon des collectionneurs, salle des fêtes de Gentilly, ce samedi 21 février de 14 à 18 h et dimanche 22 février, de 9 h à 18 h. Entrée 2 € (gratuit pour les moins de 12 ans).

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2015 6 10 /01 /janvier /2015 06:36

 

foumi1

Le 21 et 22 février 2015

Salon des collectionneurs à

la salle des Fêtes de Gentilly

Av du Rhin 54000 NANCY

alco2015

Partager cet article
Repost0
4 janvier 2015 7 04 /01 /janvier /2015 02:02

photosvoeux2015-vo

Partager cet article
Repost0
1 janvier 2015 4 01 /01 /janvier /2015 03:13

Chers Collectionneurs Jacques webmaster et toutes l'équipe vous présentent leurs meilleurs voeux.

voeux-2015 9a

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2014 7 30 /11 /novembre /2014 07:02

Erckmann-Chatrian 01

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2014 7 30 /11 /novembre /2014 07:00

La bataille des frontières de l’Est

Lorraine août septembre 1914

 

De Patrick Charles Renaud

Burlioncourt, en Lorraine annexée, le 20 août

1914 en fin de matinée : malgré la canonnade, les coups de fusil et le fracas des mitrailleuses, le

général Foch reste impassible. Autour de lui, près d’une centaine d’hommes de la Division d’acier

tergiverse tout en gesticulant au milieu du couloir de Morhange que la guerre vient d’embraser.

Non loin, des villages brûlent tandis que des soldats français refluent parmi les charrettes et

les canons tirés par des chevaux écumant de sueur.

 

Date de parution : mars 2014

Né en Lorraine dans une famille dont une partie a fui l’annexion en 1871, Patrick-

Charles Renaud signe ici son quatorzième livre. Pour cet ouvrage, il a consulté de

nombreuses archives, parcouru les champs de bataille de sa terre natale et recherché

et rencontré les familles des soldats français qui s’y sont battus afin d’exhumer leurs

écrits précieusement conservés durant près d’un siècle.

Partager cet article
Repost0
24 novembre 2014 1 24 /11 /novembre /2014 06:24

Rares sont les collectionneurs à n’avoir qu’une seule collection. « La plupart en ont au moins deux. Les gens qui ne collectionnent qu’une chose ne sont pas nombreux ici. On s’intéresse à un sujet, puis à un autre, et ça vient comme ça… » confie Bernard Noto, au milieu de la cinquantaine d’exposants venus échanger ou vendre des éléments de leurs collections, hier, à la MJC Henri Bazin.

« Moi j’ai toujours aimé les vieilles choses qui ont une histoire, qui en racontent une. Avec le désir de les conserver. C’est un besoin, une passion », poursuit le président de l’association lorraine de la collection originale, organisatrice de la manifestation.

ALCO-EST-02

Des histoires incroyables

Bandes dessinées, timbres, cartes postales, figurines, santons, médailles, savonnettes, flacons factices, pièces de monnaie, instruments de barbier, capsules de bouteilles de champagne, pin’s, petits Mickey, boîtes de bergamote, balances, briquets, fèves, poinçons. La liste est loin d’être exhaustive.

ALCO-EST-vo

Parmi la collection la plus originale, voire la plus insolite, peut-être celle de Catherine Crehange. Des grenouilles. Mais n’importe quelles grenouilles. « Je collectionne des grenouilles en toutes matières venues du monde entier. Je fais de la géographie avec mes grenouilles, parce qu’elles sont de telle ou telle forme suivant leurs pays de provenance. Chez les Indiens d’Amérique, elles sont liées au mythe de la création du monde… »

Et de raconter qu’en Afrique, en Namibie, on peut acheter des porte-monnaie en peaux sèches « qui ne sont pas mortes ! Si vous les mouillez, elles revivent. Elles viennent du désert le plus sec du monde, elles ne vivent que trois jours en 60 ans ; le reste du temps, elles sont dans cet état végétatif… »

De stand en stand, les histoires sont différentes. « Je collectionnais les capsules récupérées sur des bouteilles de champagne jusqu’à ce que je découvre que des vignerons vendent au détail des capsules n’ayant jamais été mises sur des bouteilles. Alors j’ai arrêté », confie Dominique, venue écouler sa collection.

Elle en a commencé une autre, les presse-papiers.

ALCO-EST-01

Philippe MERCIER

ER édition du 24 novembre 2014

Partager cet article
Repost0
23 novembre 2014 7 23 /11 /novembre /2014 05:08

FORUM-AFF

Partager cet article
Repost0