Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de alconancy54
  • : Depuis 1989, les membres de l’ALCO (Association Lorraine de la Collection Originale) échangent des informations, des idées et des objets.
  • Contact

Recherche

11 mai 2013 6 11 /05 /mai /2013 06:01

foumi1

Article de l' Est Républicain du 11 mai 2013

PASSION - DU 16 AU 26 MAI, 38 COLLECTIONS

 À DÉCOUVRIR AU CHÂTEAU DE GRAFFIGNY À VILLERS-LÈS-NANCY

LE PLAISIR D’EXPOSER 

ER-B-Noto

 

LE COLLECTIONNEUR n’est pas comme on pourrait l’imaginer replié sur lui-même. Méfiant, peu enclin à dévoiler ses trésors et ses secrets. Ceux de l’ALCO (Association lorraine de la collection originale) sont au contraire ouverts sur les autres. En témoigne la remarquable exposition gratuite que l’ALCO propose du 16 au 26 mai, au château de Graffigny, à Villers-lès-Nancy. Pendant onze jours, « 28 collectionneurs présenteront 38 collections », annonce Bernard Noto, le président de l’ALCO. « Dès son origine, en 1989, l’ALCO s’est donné pour but de mettre en valeur les collections de chacun en leur permettant de se rencontrer et d’enrichir leurs trésors par le biais de bourses d’échanges, de salons ou d’expositions », explique-t-il. En 2009, pour ses vingt ans, et avec le soutien de la mairie de Villers, l’ALCO a invité ses adhérents à présenter leur collection au château de Graffigny. La manifestation a connu un tel succès qu’elle est depuis reconduite tous les deux ans.

Cette année, les curieux pourront ainsi découvrir une collection sur l’âne, la BD, les boîtes de bergamotes, jusqu’aux voitures et les wakouwas (petits jouets qui s’articulent à l’aide d’un bouton-poussoir).

« Rien à vendre »

Bernard Noto y sera. Collectionneur depuis 1969, lui qui a exposé sa première collection en 1988 avec des pièces liées à l’histoire du téléphone, présentera cette fois-ci sa collection dédiée à la brasserie de Champigneulles. « J’aime l’esprit de la manifestation au château de Graffigny. Rien n’est à vendre. C’est juste le plaisir d’exposer. C’est un lieu d’échanges et de rencontres entre des passionnés ou des curieux et des collectionneurs », glisse-t-il.

En 2011, plus de 800 personnes avaient poussé la porte de l’expo. L’ALCO espère faire aussi bien cette année car plus que la quantité, c’est la qualité des échanges qui prime dans cette belle manifestation. A.P.

 

 

Collection « Passion 3 », au château de Mme de Graffigny, du 16 au 26 mai. Entrée libre. Du lundi au vendredi de 14 h à 18 h. Le week-end de 10 h à 18 h. Renseignements : 06.70.38.24.92 ou http://alconancy54.over-blog.fr

Partager cet article
Repost0
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 09:13

P1060613-V01

 

 

Le Forum des Collectionneurs a eu lieu le dimanche 20 novembre à la MJC Bazin. 48 participants, 107 tables.Mise en place la veille au soir par une équipe d'une vingtaine de personnes dont une bonne partie s'est retrouvée autour du traditionnel pique-nique,

la salle était prête pour accueillir les 355 visiteurs qui sont venus échanger ou troquer tout au long de la journée.La presse s'est aussi fait l'écho dans le journal de lundi de la qualité de notre manifestation, avec un bel article sur deux de nos collectionneurs, et photo en première page.

 Merci à tous les adhérents qui participent au succès de notre salon et à toutes celles et ceux qui travaillent à l'organisation de cette rencontre et en particulier à tous les membres qui ont spontanément accepté d'installer et de ranger le matériel le samedi et le dimanche soir, le tout dans la bonne humeur.

P1060619-V01 

Reportage Photo de Gilles

Partager cet article
Repost0
22 juillet 2011 5 22 /07 /juillet /2011 05:00
Bonnes vacances à toutes et à tous et à la rentrée.
IMAG0150
Le soleil c'est tout droit
IMAG0145
Bonne Vacances 
Partager cet article
Repost0
31 mai 2011 2 31 /05 /mai /2011 04:21

foumi1

pl-passion

 

 

Avec 1092 visiteurs en 11 jours (845 en 7 jours il y a 2 ans), Collections Passion 2 a donc confirmé l’intérêt d’un public averti ou curieux pour cette caverne d’Ali Baba que représentent les collections des adhérents de l’ALCO. Les medias, cette fois, ont en général bien couvert la manifestation (Semaine, Est Républicain, Est Magazine, France Bleu, France 3 Lorraine…) et il y a eu, plus qu’en 2009, un bon nombre de retours de la part des visiteurs (apports d’objets, contacts…). La Ville de Villers qui nous offre des conditions exceptionnelles d’exposition est totalement ravie de notre prestation (le vernissage, avec présence de Pierre Baumann, conseiller général, Pascal Jacquemin, maire, de nombreux conseillers ou adjoints, etc. aura été un moment particulièrement chaleureux). Merci infiniment à tous les participants pour les trésors sortis et présentés avec soin (voire professionnalisme), pour énergie et temps dépensés sans compter durant les permanences (le public y a été sensible - de même qu’à la bonne humeur générale !) et à ceux qui sont venus leur prêter main forte (montage, démontage, permanences…). Et si certains collectionnaient les phrases (sait-on jamais ?!), je leur transmets celle-ci (point final du discours de Pascal Jacquemin) : "Le collectionneur est un créateur essayant de bâtir un tout cohérent et par là de faire œuvre originale" (Michel Melot, bibliothécaire et historien de l’art).

e-pierrel-4015

Elisabeth Pierrel

Partager cet article
Repost0
7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 20:16

P1040023

Soleil radieux, chaleur d'été, un temps parfait pour se promener au parc... et en profiter pour visiter l'exposition. Et à midi, pour les exposants, de déjeuner en terrasse.

P1080536 

 

 

Le samedi, c'est le moment des visites en famille, grands-parents, parents et enfants, de raconter et de poser des questions. Les collectionneurs sont là pour y répondre!

Nous avons reçu plus d'une centaine de visiteurs ce jour. Continuez!

   P1040025P1040026    

Retrouvez le reportage de France 3 Lorraine ici

Partager cet article
Repost0
2 mai 2011 1 02 /05 /mai /2011 02:57


foumi1  passion-perrin

 

Dans la famille Perrin, le père, la mère et le fils sont du genre professionnels de l'accumulation. A eux trois ils collectionnent des milliers d'objets dont certains inattendus. Ils dévoileront leurs trésors le 5 mai prochain lors de l'exposition de l'Association Lorraine de la Collection Originale à Villers les Nancy.

 Dans le joli pavillon planté au cœur du côteau de Frouard, il faut se déplacer à pas chassé. Dès l'entrée, ce sont les flacons de parfums, près de 950, collectionnés par Monique Perrin qui vous accueillent. Quelques mètres plus loin, des colonnes de rangement abritent les légos d'Olivier, 31 ans le fils cadet de la famille. Marc le papa ne s'en laisse pas compter. Le bureau est rempli de petites voitures à l'échelle 1/43ème , des Snoopys de toute les tailles et des boites de bergamotes. Dans le salon ce sont les toucans de Madame qui trônent dans la vitrine aux côtés des Saint Nicolas de Monsieur. On y trouve aussi le s figurines de Tintin collectionnées par le fiston. Dans les toilettes, une centaine de chats en porcelaine, boule à neige ou en céramique.

 Quant au grenier, il recèle des pépites.  Et notamment les Playmobil de Marc. Des bateaux pirates, des camions de pompiers, des fermes et leurs animaux et un cirque avec caravanes, Chapiteaux, dresseurs et clowns. «C'est ce cirque et tous ses accessoires que je vais présenter le 5 mai prochain lors de l'exposition organisé par l'Association de la Collection Originale au Château de Mme de Graffigny à Villers», annonce avec fierté Marc Perrin. Son épouse Monique y dévoilera sa collection de coqs entreposée dans la chambre à coucher.

 Chez les Perrin, la collectionnite a démarré il y a bien longtemps. Petit marc collectionnait les timbres et les images des plaques de chocolats. Monique elle gardait les étiquettes de boite de fromages et les cartes de Peynet. Depuis qu'ils sont en retraite, les choses ne se sont pas arrangées. Tous deux en plaisantent. Car au delà de ce goût prononcé pour l'accumulation d'objets hétéroclites, les époux Perrin partagent l'autodérision et l'humour. « Ici on ne jette rien. Même le journal, une fois que j'ai fini de le lire, ressemble à gruyère car je découpe et classe des dizaines d'articles», s'amuse à raconter Marc Perrin.

 Sa nouvelle lubie : les «Wakawa», des petites figurines articulées en bois. Alors comme tous les dimanches matin, Marc et Olivier partiront à l'aube traquer la pièce rare sur les marchés aux puces et les brocantes de la région. Il y a de la poésie dans les collections de la famille Perrin. Des petits objets de rien pour certains mais des voyages dans le temps pour ces passionnés.

 

Céline Lutz

La semaine Metz 

 

article pressev1 

Partager cet article
Repost0
30 avril 2011 6 30 /04 /avril /2011 01:20

 

 affiche Collections-v2

F-Bleu-Sud-v01  villers logo

 

 

 

Partager cet article
Repost0
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 08:27

foumi1 moulin-59V2

Qui n'a eu envie, à la vue d'un moulin à musique, de tourner la manivelle pour égrener trois petites notes de musique…

La mélodie, répétitive, et qui dépasse rarement trois notes, plus toujours justes, fait soudain resurgir un passé lointain. Témoins de la prime enfance, ces objets à la vie souvent écourtée en raison de la maladresse des mains inexpertes de leurs jeunes propriétaires, n'ont en effet que rarement eu le temps de vieillir. Le mécanisme souvent fragile s'est vite retrouvé cassé et l'objet a ainsi perdu de son intérêt. Délaissé, bosselé, il a été abandonné dans un coin ou malheureusement jeté et irrémédiablement perdu.

Outre la mélodie, ces simples objets en métal lithographié ne manquent pourtant pas d’intérêt, précisément en raison de leur lithographie et des thèmes représentés.

Emanant pratiquement tous, pour la France, de la Maison Emile Camelin de Montreuil sous Bois (d’où la marque E.C. made in France), leur décoration est révélatrice du style de l’époque et des goûts des enfants. Scènes animales, fables, comptines, jeux du cirque, jazz, mais aussi sports à la mode, ski, aviron, tennis, sont largement représentés sur ces jouets musicaux.

Les moulins à musique sont la plupart du temps de forme cylindrique, coiffés d’un couvercle serti arrondi d’où émerge la manivelle avec un bouton en bois. Certains, de forme carrée, ressemblent à de petits moulins à café, d’autres encore, pourvus d’un manche, se roulaient ou

se poussaient, ou pouvaient aussi être tractés par un animal.

Objets modestes mais parfois de valeur, ils restent les témoins d'un passé révolu et de jeux innocents, mais engendrent pourtant une grande part de rêve chez les collectionneurs.

A.M.ROUGIEUX

moulin-59V2 moulin-60V2

Partager cet article
Repost0
7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 13:20

foumi1

Je vais exposer des pyrogravures BOLI lors de notre exposition organisée au Château de Mme de Graffigny à Villers. Mais, qui est cette personne, à part le joueur de foot que tout le monde connaît.

 

C'était une entreprise artisanale de la première moitié du 20ème siècle, installée à Strasbourg, 7 rue de l'Ancre.

 

A cet endroit (aujourd'hui détruit), un atelier installé dans un appartement produisait des tableaux, plateaux, médaillons, boites souvenirs, etc...en bois pyrogravé. L'atelier  a eu jusqu'à 6 salariés, mais je pense que des personnes dans toute la France travaillaient chez eux, en particulier l'hiver, à reproduire des sites en pyrogravure, puisque les représentations sont nombreuses au travers de toute la France. D'ailleurs, chaque pièce est signée Boli (le nom du patron ou un nom générique ?) mais les signatures sont différentes selon sans doute l'artiste qui la réalisait.

 

On sait très peu de choses concernant cette entreprise qui a marqué par sa présence dans tous les magasins de souvenirs de France jusqu'en 1960. Cette date correspond à la mise en place des chambres de commerce et de métiers exigeant une réglementation plus stricte des activités des artisans et commerçants. Il est vraisemblable que l'obligation de s'inscrire à un registre de commerce a été un facteur de fin d'activités.

 

Quoi qu'il en soit, nous avons tous en mémoire cette pyrogravure de la flèche de la cathédrale de Strasbourg, au-dessus de laquelle passe une cigogne !

 

Vous verrez d'autres réalisations à l'exposition de Villers du même auteur. Ne pas confondre avec SPINDLER qui lui faisait de la marqueterie.

 Je suis preneur de toutes infos concernant ce Boli; peut-être en connaissez-vous l'histoire ?

 

Claude FUCHS

Bonne visite à l'exposition de l'A.L.C.O.

 

du 5 au 15 Mai, au Château de Mme de Graffigny 

à

Villers les Nancy 54600

Collection Privé : C Fuchs

tableau signé Boli

 

 

Partager cet article
Repost0