Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de alconancy54
  • : Depuis 1989, les membres de l’ALCO (Association Lorraine de la Collection Originale) échangent des informations, des idées et des objets.
  • Contact

Recherche

29 août 2014 5 29 /08 /août /2014 06:02

forume-a-ALCO001 

le dimanche 23 novembre 2014 (MJC Bazin)

Partager cet article

Repost0
29 août 2014 5 29 /08 /août /2014 05:52

IMGP9992-v1

 Bourse d’échanges de signets :

le samedi 13 septembre 2014 Annulée par manque de participants.

 

 

Partager cet article

Repost0
23 juin 2014 1 23 /06 /juin /2014 05:50

foumi1TÉLÉVISION - L’ÉMISSION JOUR DE BROCANTE DE FRANCE 3 PASSE PAR NANCY

brocante01C ’est un phénomène de mode… Ou pas. Mais quoi qu’il arrive, depuis des années maintenant, les brocantes et autres vide-greniers connaissent un succès non seulement grandissant mais aussi qui se confirme à chaque édition. Au point de faire de ces manifestations un événement en soi. Plaisir de chiner et de dénicher la perle rare pour les uns, occasion de compléter leurs collections pour les autres, les motivations sont multiples, y compris celle, tout simplement, d’en faire une balade dominicale. A tout cela s’ajoute l’inévitable paramètre d’une conjoncture en berne qui fait de ces brocantes une bonne occasion de rentrer un peu d’argent pour arrondir les fins de mois ou, pour les chineurs, améliorer leur quotidien à moindre coût.

Surfant sur ce « courant », France 3 met à l’antenne, chaque dimanche à 13 h 40, son émission Jour de Brocante, présentée par Églantine Éméyé. Un programme raccord avec son temps et qui consacre soixante-dix minutes à cet univers. Jour de Brocante est en fait parti d’un constat simple : chaque année, plus de 15.000 brocantes et autres vide-greniers rassemblent, partout en France, une foule d’amateurs et de badauds à la recherche d’une bonne affaire, d’un objet rare, d’une idée de décoration ou d’une part de souvenir.

« L’émission fait découvrir l’art de chiner et vous emmène partout en France, à la découverte des objets populaires de notre patrimoine. Qu’ils soient experts, brocanteurs ou encore collectionneurs, Églantine Éméyé rencontre ces Français passionnés par les objets anciens et vous rapporte leurs astuces pour devenir des chineurs avisés », détaille le responsable de la communication de France 3 Lorraine, Didier Ohmer.

Prochainement, c’est à Nancy que sera tournée Jour de Brocante. Un joli coup de projecteur pour la cité ducale qui dévoilera ses trésors architecturaux et ses chineurs accomplis aux impressionnantes collections.

Pour que le panel soit le plus large possible, l’équipe met en place, demain, en collaboration avec la commissaire-priseur Sylvie Teitgen, une matinée et un après-midi d’expertises gracieux à Nancy. Chacun pourra ainsi faire expertiser ses objets à l’hôtel des ventes AnticThermal, 12 rue du Placieux, à Nancy de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h.

Y. V.

Partager cet article

Repost0
27 mai 2014 2 27 /05 /mai /2014 17:34

l'émission du mercredi 28 mai 2014

collection-de-nains-de-jardins

 

Cartes postales, timbres, pots de yaourts, sable du bout du monde...Les collections sont aussi insolites que multiples! Le collectionneur intrigue et fascine à la fois les psychiatres et les neurobiologistes.

L'émission

par Mathieu Vidard 
du lundi au vendredi de 14h à 15h

« Une collection à laquelle plus rien ne s’ajoute, est à proprement parler morte ». Sigmund Freud.

Par définition, la collection est une réunion d’objets de même nature. Selon la Bible, Noé aurait été le premier collectionneur. Mais quel point commun entre un enfant de 6 ans amateur de coquillages et les patriciens romains férus d’œuvres grecques ? Entre l’ado collectionneur de pin’s sous l’effet de mode, et le patient psychotique hospitalisé en psychiatrie pour collectionnisme ?

A quel âge commence-t-on une collection? Existe t-il un profil particulier de collectionneur? Que se passe t-il dans le cerveau du collectionneur qui s'apprête à acheter? Comment passe-t-on de la passion à l'addiction?

 

Avec Jean-Pierre Changeux, neurobiologiste, Membre de l’Académie des sciences, Professeur au Collège de France. Professeur à l’Institut Pasteur

Et Michel Lejoyeux, professeur de psychiatrie et d’addictologie à l’université Paris 7.

Il préside la Société Française d’Alcoologie et dirige les services de psychiatrie et d’addictologie des hôpitaux Bichat Claude Bernard.

 

Auteur de l'ouvrage « Réveillez vos désirs" aux éditions Plon.

Partager cet article

Repost0
20 avril 2014 7 20 /04 /avril /2014 09:30

Coiffeur barbier  d'hier à aujourd'hui 

http://ricate54.blogspot.fr/

20 mars 2014 042

 

20 mars 2014 050


Partager cet article

Repost0
22 mars 2014 6 22 /03 /mars /2014 09:54

 

foumi1

Bonjour,

j'ai le plaisir de vous informer, l'Association Lorraine de la collection originale est sur Twitters

adresse de Twwetter : 


Partager cet article

Repost0
17 février 2014 1 17 /02 /février /2014 05:32

ENTRE LA VITOLPHILIE et la philuménie, il y a des affinités électives : celles qui rapprochent les collectionneurs de bagues de cigare de ceux qui s’intéressent aux boîtes d’allumettes.

JP-GuizotJean-Paul Guizot, directeur régional dans la grande distribution, avant de prendre sa retraite, a poursuivi la collection de boîtes d’allumettes commencée par son fils. Il possède une boîte de 1856, du tout début des allumettes à friction. Des réceptacles très colorés, souvent recouverts de chromos, mais pour lesquels on a fait appel à de grands artistes comme Grandville ou Daumier. Jean-Paul Guizot présente aussi l’ancêtre de la torche électrique : une boîte avec une encoche sur le dessus pour y placer une bougie avec grattoir qui mettait cinq minutes à se consumer. Il y a deux ans, Jean-Paul Guizot et son épouse Danielle ont débuté une collection de calendriers donnés aux pharmaciens à partir de 1898. Leur collection est complète jusqu’en 1953. Ils se sont concentrés sur les calendriers de Vittel, parce qu’ils s’étaient intéressés au thermalisme, avant d’entamer cette collection. « Le graphisme des supports est très beau », souligne Mme Guizot pour ajouter un second motif à ce choix. Les collections des Guizot peuvent se ranger dans des boîtes ; celle de Robert Hirtzler, 77 ans, employé de bureau retraité de Nancy, est plus encombrante. Il s’intéresse à tout ce qui touche à la vie du rail.

La vie du rail

Une passion qui remonte à son adolescence, quand il allait admirer les 120 locomotives à vapeur, rangées à la rotonde de la rue Gabriel-Mouilleron, autrefois rue de l’Etang. Depuis 40 ans, il récupère, dans les brocantes et les vide-greniers, des lanternes de locomotive. Il admire le travail de ferblantier sur ces vieux modèles dont son plus ancien date d’avant 1900, à l’époque de la compagnie de l’Est. Il a rassemblé de nombreux documents et cartes postales, ainsi que des guides touristiques d’une époque où l’on voyageait essentiellement en train. « On m’a donné des cartes de service et des clous de traverse », précise le collectionneur qui présente également une sacoche de visiteur de wagons. Celui-ci avait pour mission d’inspecter toutes les voitures et de coller des étiquettes pour signaler les anomalies. La sacoche contient également un marteau pour « faire sonner » les roues, afin de vérifier s’il n’y avait pas de fêlure dans le métal.

« C’est un sujet très vaste », conclut le collectionneur, comme pour dire qu’il n’a pas encore atteint le butoir de fin de voie.

Mais ceux qui collectionnent les figures de Mickey, de Babar et autres personnages ayant bercé leur enfance n’ont pas davantage fait le tour de la question, tant qu’ils ont un nouveau modèle à convoiter.

 

Didier HEMARDINQUER

Partager cet article

Repost0
14 février 2014 5 14 /02 /février /2014 20:05

foumi1

Nous vous rappelons que nous fêtons les 25 ans de l’ALCO lors de cette manifestation.

Dimanche non stop de 9 heures à 18 heures.

La star la plus jeune des collectionneurs avec ses 100 doudous.

bandeau

Zoe


 

 

alco2014 copie


Partager cet article

Repost0
13 février 2014 4 13 /02 /février /2014 19:04

foumi1   alco2014 copie

 

Le républicain Lorrain du jeudi 13 février 2014

Salon des collectionneurs

Un Salon des Collectionneurs se tiendra effectivement

 le week-end prochain. Il est organisé par l’Association Lorraine de la Collection Originale.

Ce Salon rassemble 75 participants qui exposent, échangent ou proposent à la vente des objets de collections sur des thèmes variés. Vous pourrez notamment y découvrir différentes expositions sous vitrines et sur tables : lanternes et plaques de locomotives, lanternes et objets de chemins de fer, pipes en écume, briquets militaires, chaussures miniatures, coqs, boîtes d’allumettes, calendriers publicitaires. Seront également mis en valeur les personnages de dessins animés ou de bandes dessinées :

Goldorak, Mickey, Tintin. D’autres objets seront présentés : parfums, ramasse-monnaie publicitaires,

le matériel de coiffure d’hier à aujourd’hui, le repasseur. Un pan de l’histoire des Postes télégraphes,téléphones sera retracé à travers différents objets. Certains collectionneurs mettront en  évidence des menus anciens, du matériel de pêche. Nancy se racontera à travers une multitude de boîtes de bergamote. L’histoire de la Lorraine sera également abordée.

Il y aura encore des collections miniatures : animaux, voitures…

Cette manifestation sera l’occasion pour l’association, d’organiser un concours. Les visiteurs

 

devront voter pour élire les cinq expositions qui les auront le plus séduits.

• Le Salon se tiendra les samedi 15 février,

de 14 h à 18 h, et le dimanche 16 février de

9 h à 18 h), à la Salle des Fêtes de Gentilly, avenue du Rhin,

à Nancy (entrée 2 €, gratuit – 12 ans).


Partager cet article

Repost0
13 février 2014 4 13 /02 /février /2014 05:31

foumi1  Bernard Noto

COLLECTIONNEURS - L’ASSOCIATION LORRAINE DE LA COLLECTION ORIGINALE FÊTE SES 25 ANS


« UNE COMMUNION entre des personnes de tous les horizons ». Pour Bernard Noto, président de l’Association Lorraine de la Collection Originale, ce groupement de passionnés est presque synonyme de famille. Créée en 1989, l’ALCO s’apprête à souffler ses 25 bougies. Une jolie évolution pour ce qui n’était au départ qu’une bande d’amis collectionneurs. « À l’époque, nous n’étions qu’un groupe de copains. Puis par le bouche-à-oreille, l’association s’est développée. Les collectionneurs se sont fidélisés. C’est grâce à eux que nous en sommes là ! » Déclare le représentant de l’ALCO. Aujourd’hui, les adhérents sont au nombre de 92 : adeptes de tous objets et amateurs insolites. Pipes en écume, boîtes d’allumettes en passant par les calendriers publicitaires Vittel et les voitures miniatures, il y en a pour tous les goûts avec pour objectif commun la volonté de transmettre. « Notre but premier est de communiquer notre passion au public », indique le collectionneur.

Passionnés sinon rien

« Pour nous, c’est à la fois un bonheur et une fierté de faire découvrir nos récoltes aux gens. C’est un engouement réciproque finalement, ils posent des questions, s’intéressent à nos collections et nous, on leur explique, on discute avec eux ». E si ces amateurs sont aussi bavards que des pies, pour Bernard Noto, le désir de partager sa passion est primordial : « Notre joie, c’est de voir le sourire des gens, ébahis devant nos vitrines. Leur procurer un peu de gaieté ». D’ailleurs, le président de l’association n’hésite pas à jouer le jeu lors des salons. Amateur de télécommunications et de matériel de brasserie, il se métamorphose volontiers en postier d’antan pour les besoins des manifestations. « Chaque collection est l’occasion de raconter une histoire. Derrière tout objet, il y a un récit historique. C’est une façon de conserver notre patrimoine ».

Cela fait vingt-six ans, que Bernard expose lors de salons, marchés aux puces et autres antiquaires. « J’ai toujours aimé collectionner Quand j’étais plus jeune, je rentrais de déplacements pour le travail, mon épouse installait les enfants dans la voiture déjà chargée et on partait exposer. C’est quelque chose qui est dans l’âme. Tout se ramasse, tout se garde ». Note-t-il. Le président a même commencé à se faire un nom dans le milieu puisque les habitués le reconnaissent. « Ils m’interpellent et me demandent les nouveautés d’une année à l’autre ».

Esprit d’équipe

Et pour agrandir sa collection, il peut compter sur l’esprit solidaire des autres adhérents. « Nous sommes une équipe. Lorsque l’un de nous collectionne quelque chose, on pense à lui si on trouve un objet susceptible de l’intéresser. Cette union, c’est important, c’est magnifique ». L’équipe souhaite vivre encore bien des années et pourquoi pas s’agrandir ? « Il est vrai que nous avons du mal à intégrer des adhérents plus jeunes à cause des priorités familiales ou professionnelles. Les retraités n’ont pas ce problème », rigole le barbu enthousiaste. « Mais les jeunes sont les bienvenus ! »

www.alconancy54.fr

Audrey FISNÉ

Partager cet article

Repost0